Gaëtan Lino

Né en 1977, Gaëtan vit ses premiers chocs musicaux à la fin des années ’80, subjugué par les rythmes funks et breakbeat sur lesquels se développent d’étranges mouvements de danse robotique. Il ne le sait pas encore, mais il assiste à l’émergence du mouvement hip-hop. En pleine période d’adolescence, il lance avec quelques amis la première émission rap d’une radio de village. Ce virus l’aura bel et bien touché puisqu’après des études de communication réalisées à Liège, il poursuit son aventure sur les ondes d’Equinoxe FM avec « Sun is Shining », un programme dédié au reggae sous toutes ses formes. Il s’engouffre dans la brèche et ouvre la voie à la culture des soundsystems en organisant un grand nombre de soirées et de concerts à travers la Cité ardente. Par ce biais, il prend tour à tour les rôles de dj, animateur et M.C. Il rejoint ensuite le groupe « Weed Family », formation reggae/rap qui remportera en 2007 le premiers Concours de jeunes talents du festival Reggae Geel. Au milieu de cet enthousiasme créatif, il rassemble différentes énergies actives sur la scène « urbaine » pour créer le collectif « Albalianza », avec l’objectif de donner du poids et de la reconnaissance à leurs univers métissés. De ce nouvel élan naissent une multitude de collaborations et de projets : Festival de Liège, Tempo Color, Sunday Rootsdays. Il sera à l’initiative du cabaret jazz/rap « Speakeasy », formation ambitieuse réunissant une vingtaine de musiciens, rappeurs et slammeurs. Toujours lié au hip-hop, il prête sa voix aux Mcs : Mangouste, King Lee, THX, Plan C.,… En 2013, il décide d’aborder le son selon une approche plus pratique en suivant la formation de « Technicien audio-numérique Pro Tools » proposée par le Pôle Image de Liège. C’est au terme de cet apprentissage qu’il accepte la sollicitation de Martha Regueiro et entame sa première création radiophonique en tant que preneur de son et monteur.

Martha Regueiro

Graduée en Information et communication en 2002, Martha Regueiro décide de consolider sa formation par des études complémentaires en Journalisme à l’ULg. Spécialisée en presse écrite, elle travaille ensuite comme freelance chez Sudpresse ainsi que pour divers journaux de l’Université de Liège (Quinzième Jour, Site Culture ULg, Liège U) avec qui elle collabore aujourd’hui encore. Elle est également l’auteure de diverses publications pour le Centre de dynamique des groupes et d’analyse institutionnelle (CDGAI) : « Journaliste, acteur de changement social ? », « L’égalité en question », « La liberté d’expression ».
Décembre 2010, marque un tournant majeur dans sa vie professionnelle puisqu’elle est engagée par la radio étudiante et associative 48FM afin d’y développer différents projets. C’est ainsi que naît entre autre Kult, un magazine culturel et polymorphe qui souhaite, à travers la sensibilité d’artistes émergents et multidisciplinaires, proposer une autre manière de lire l’actualité mais qui se veut également un outil d’éducation au média par le média. Plusieurs projets participatifs voient d’ailleurs le jour tels que des carnets de voyage, des ateliers médias ou encore des performances médiatiques.
Cette nouvelle fonction lui permet également de se découvrir une véritable passion pour la radio. Média aux multiples possibilités, elle ne cesse depuis de les explorer une à une notamment via une émission, Kult en radio, qu’elle anime tous les mardis (sauf le troisième du mois) de 18 à 20h sur le 105.0 Mhz. Émissions thématiques et plus généralistes s’alternent pour relater à travers des reportages ou des interviews en direct, la vie associative et culturelle si bouillonnante à Liège. Naturellement attirée par la culture urbaine, c’est en réalisant une émission spéciale sur cette thématique que l’envie lui est venue d’approfondir plus amplement le sujet et de se questionner sur l’histoire de cette culture dans sa propre ville.